A PROPOS DE BWP

Historique

Au sein de l’Europe, le cheval de Sang Belge est unique en soi. Le studbook est né au départ du « Landelijke Ruiterij » c’est à dire de la cavalerie rurale qui fut fondé en 1937 par le chanoine De Mey. A l’époque déjà, nos prédécesseurs étaient convaincus de la nécessité de créer et d’élever un cheval de sport pour les cavaliers ruraux. C’est en 1955 que le stud-book a vu le jour, il portait alors le nom de vzw Fokvereninging van het Landbouwrijpaard (Association nationale de l’élevage du cheval de selle agricole) .

Auparavant, lors des premiers tournois, les concurrents ne montaient que des chevaux de trait. Car en Belgique et ce jusqu’en 1954, il était interdit d’élever des chevaux de selle qui seraient également montés le week-end. Grâce à l’abolition de cette interdiction, la voie vers la création un vrai cheval de loisir fut ouverte. Le nom de Landbourijpaard disparut et fut remplacé par le Belgische Warmbloed Paard (cheval de Sang Belge). Actuellement, mondialement connu en tant que BWP .

Les premiers éleveurs BWP sont partis de rien, aucune tradition n’existait dans l’élevage de chevaux de selle de sang et c’est peut-être là que se trouve la clé du l’énorme succès du BWP. Par de là les frontières, ils ont recherché les meilleurs gênes afin de créer un cheval de sport de qualité supérieure. D’abord en Gelderland, puis en Normandie et au Hanovre .

C’est notamment au Hanovre que les frères Deuss ont d’abord acquis Flügel et puis Lugano. Marc Van Dijck a lui importé un Holstein, alors âgé de trois ans, Codex. Ce savant mélange des meilleurs courants de sang européens et un cheptel d’environ 1000 juments d’élevage garantit depuis plusieurs décennies des chevaux de rêve. Depuis que la World Breeding Federation for Sporthorses existe, le BWP a toujours figuré parmi les premiers rang du classement. Beaucoup de chevaux de classe internationale sont issus des lignées du BWP, ceux-ci ont fait et confirmé la réputation du Cheval de Sang Belge lors des plus grands événements sportifs. Même après la fin de leur carrière sportive, ces performers continuent à transmettre leurs gênes à de nouvelles générations de chevaux BWP .

Bien que le Belgian Warmblood soit le plus petit des grands stud-books, il se classe, ces dernières années, régulièrement dans le top 5 mondial. Les chevaux BWP se retrouvent dans toutes les disciplines des sports équestres. Nos étalons et les étalons issus d’autres stud-books que nous avons approuvés prestent exceptionnellement bien sur la scène du sport international. En saut d’obstacle, les étalons de saillie du BWP surpassent les géniteurs de tous les autres stud-books .

Organigramme

Bénévolat

Loi sur le bénévolat

Le 1er août ’06, la nouvelle loi relative au statut des bénévoles est entrée en vigueur. Cette loi a été édictée afin de mieux protéger les bénévoles. Cela oblige le BWP à informer tous les bénévoles concernant un certain nombre de choses.

Cette obligation de fournir des informations doit s’opérer tant au niveau national, provincial et local. Cette mesure touche tous les bénévoles, à la fois ceux qui sont affiliés auprès de l’asbl BWP et les bénévoles occasionnels (collaborateurs occasionnels, les personnes qui donnent un petit coup de main …).

Les informations nécessaires sont disponibles dans la note d’information. Un lien peut être créé vers les sites Internet des différentes régionales. Les membres du conseil, aux différents niveaux, peuvent donc facilement consulter la note, cliquez ici.

L’entrée en vigueur de la nouvelle loi a conduit aux ajustements nécessaires des diverses polices d’assurance de l’asbl BWP. Dans la police qui concerne, entre autre, la responsabilité civile, il a été explicitement reconnu que le législateur exige une garantie se référant aux bénévoles.

Résumé

  • Les membres du Conseil du BWP sont des bénévoles. Ils savent où trouver les notes d’organisation. Nous recommandons de les lire conjointement avec le conseil. De cette façon, les autres catégories de bénévoles peuvent être tenues informées du travail au sein du BWP, et sur les suites données aux exigences de la loi sur les droits des volontaires du 3 juillet 2005.
  • Il est aisé de créer un lien entre les sites Internet des directions régionales et de publier sur le site Internet de l’asbl BWP la note relative à l’organisation. Les bénévoles qui collaborent au niveau régional peuvent donc s’y référer.
  • Le BWP national s’engage à mettre en ordre toutes les autres questions pratiques entourant la loi relative au statut des travailleurs bénévoles. Les organes des conseils régionaux ne doivent donc pas prendre de dispositions supplémentaires.

Des questions? 016/47.99.80 ou info@bwp.be

;